LogoErgo
LogoErgo Cabinet d'Ergothérapie Agde et Béziers

Accueil

Diplômée d’Etat en Ergothérapie de l’école de Lyon, j’ai exercé en libéral durant 2 ans dans la région lyonnaise (Rhône-Isère-Ain) ; et aussi en structures auprès d’enfants et d’adultes. Pour des raisons familiales, j’ai rejoint l’Hérault et ai trouvé un environnement dynamique, en plein essor.

J'interviens sur le bassin Agathois et Biterrois. J’exerce auprès d’enfants/adolescents, d’adultes et de personnes âgés.

Les suivis se déroulent à domicile, dans les écoles et plus généralement les lieux de vie des personnes.

J’envisage ma pratique libérale comme une recherche d’échanges avec le patient et les acteurs de son quotidien ; et comme une collaboration avec les autres professionnels de santé.

Ce site a pour but :

  • D’informer ce qu’est l’ergothérapie
  • De décrire et partager ma pratique
  • De diffuser des documents et des liens internet pour s’informer et mieux comprendre certains troubles

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à me contacter.

L’ergothérapie : améliorer la capacité d’agir

En définition

L’ergothérapie est une pratique récente, datant du début du 20ème siècle. Cette pratique est très développée au Québec.

L’ergothérapie consiste à faire le lien entre les difficultés du patient et leurs répercussions dans le quotidien. C’est à dire, considérer les activités courantes pour lesquelles le patient est limité à cause de ses troubles.
Les troubles limitant la personne de façon transitoire ou permanente, des compensations doivent être mise en place pour lui permettre d’être pleinement acteur de son quotidien.

Les enjeux sont similaires pour les enfants et adolescents ; avec une dimension scolaire souvent prégnante (écrire, lire, être avec les autres, quelle orientation…).

En pratique

L’ergothérapeute est un professionnel de santé, titulaire d’un Diplôme d’Etat. Il intervient sur prescription médicale.

Les interventions visent à aider la personne à accéder à une plus grande autonomie (décider seul) et indépendance (faire seul) avec ses capacités et ses incapacités.

Ainsi, l’ergothérapeute aide la personne à pallier à ses difficultés dans la vie quotidienne (déplacements, soins personnels, communication, travail, école, loisirs…) à travers :

  • La rééducation : c’est-à-dire le rétablissement total ou partiel de fonctions atteintes (motrices, sensorielles, cognitives, psychiques…). En utilisant comme moyens les activités quotidiennes, des exercices globaux et analytiques.
  • La réadaptation : c’est-à-dire faire autrement lorsque les fonctions ne peuvent être totalement récupérées et sont limitées. Par la mise en place de stratégie de compensations, d’aides matérielles, humaines, d’aménagements…

La cohérence du suivi pour l’ergothérapeute nécessite de comprendre les habitudes de vie du patient, ses difficultés et leur conséquences. Ce travail réside donc dans un partenariat avec son entourage:

  • La famille
  • Les professionnels médicaux et paramédicaux
  • Les partenaires pédagogiques
  • Les instances : MDPH
  • Les établissements : hospitaliers, médico-sociaux, de rééducations, les Maisons de Retraite…

Des réseaux associatifs sollicitent ce travail de partenariat. Le Cabinet adhère à l’association Dyspraxie France Dys (DFD) pour les enfants dyspraxique. Des interventions auprès de parents et étudiants ont été réalisé sous forme d’ateliers et de conférence.

Le financement

L’ergothérapie n’est pas actuellement remboursée par la SECURITE SOCIALE.
Le financement revient donc essentiellement à la charge des patients.

Des allocations peuvent être sollicitées dans le cadre d’une reconnaissance de handicap :

  • Par la Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH), vous pouvez prétendre à l’AEEH (pour les enfants), la PCH (pour les adultes) et l’APA (pour les personnes.
  • Par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) pour l’aménagement du logement.

Sachez toutefois que certaines mutuelles commencent à proposer des remboursements. Des fonds d'action social sont proposés par certains :

  • Comités d'entreprise
  • Mutuelles
  • Caisses de retraite
  • Assurances privées
Et permettent de rembourser de manière partielle ou total des séances ou bilan en ergothérapie. A vous de les solliciter.

Adultes

Quand l’ergothérapeute intervient-il en libéral ?

En libéral, l’ergothérapeute intervient auprès de patients adultes, le plus souvent à la suite d’une hospitalisation ou d’un séjour en Centre de Rééducation. Lorsque l’évolution de la personne lui permet un retour à domicile, mais que les objectifs de soins restent à poursuivre.
L’intervention en libéral peut aussi venir compléter le suivi réalisé en structure, en assurant le relais entre le Centre ou l’Hôpital et le domicile. Lorsque le retour à domicile nécessite l’acquisition d’aides techniques et d’aménagements spécifiques pour l’indépendance du patient.

De manière plus ponctuelle, l’ergothérapeute intervient en libéral pour renforcer, affiner, approfondir d’autres suivis déjà en place tels que la kinésithérapie, la neuropsychologie…

L’ergothérapie pour quelles pathologies ?

En rééducation, l’ergothérapeute intervient pour

Les pathologies neurologiques et traumatiques

En aidant le patient à

  • Stimuler sa sensibilité pour mieux sentir, être moins gêné par certaines sensations
  • Solliciter sa motricité fine pour manipuler plus précisément, coordonner ses mouvements
  • Retrouver une autonomie et une indépendance dans son quotidien pour faire le plus possible seul (toilette, habillage, repas…)
  • Stimuler ses capacités cognitives, pour se repérer dans le temps, dans l’espace et organiser sa journée

Les pathologies rhumatismales

Pour aider le patient à

  • Gérer et apaiser ses douleurs
  • Limiter les déformations par la réalisation d'orthèses
  • Préconiser des conseils : d'hygiène de vie, d'aides techniques, en réajustant les gestes du quotidien
  • Entretenir une motricité fonctionnelle, c'est à dire utile dans les activités du quotidien

Les pathologies du rachis (lombalgies, hernies discales, douleurs du dos)

  • Par des conseils et exercices d'économie rachidienne : en apprenant à faire autrement dans le quotidien et au travail
  • Par des conseils de matériel, d'aides techniques, d'aménagements

En réadaptation, l’ergothérapeute intervient pour

Compenser les difficultés du patient par :

  • L'aménagement du logement, du poste de travail
  • Le conseil et l'essai de matériel adapté et aides techniques
  • La conception et fabrication d'orthèses

Enfants et Adolescents

Le Bilan

Une phase de bilan : observation et évaluation

Le suivi en ergothérapie débute par un bilan. Il permet d’évaluer les difficultés de l’enfant, mais aussi ses capacités préservées sur lesquelles s’appuyer pour compenser ses troubles.

Le bilan balaie les champs de compétences de l’ergothérapeute :

  • Les sensibilités, la sensoralité
  • La motricité fine (coordination, dextérité, dissociation)
  • L'écriture manuscrite et le graphisme
  • L'analyse visuo-spatiale
  • Les capacités constructives (assemblage et reproduction en 2D et 3D)

L’évaluation concerne aussi les réadaptations possibles et aménagements à mettre en place, comme par exemple : l’outil informatique, le matériel scolaire, le plan de travail en classe, les activités de vie quotidienne (R4P – Consensus formalisé – 2009).

DYS et TDA/H

Les "DYS" :

Un beau schéma

Sont des troubles cognitifs spécifiques du développement de l'enfant et impactent les apprentissages (scolaires et du quotidien).

La dyslexie :

Un trouble de la lecture, du décodage des mots.

L’enfant présente des difficultés de compréhension de ce qu’il lit et des difficultés lors du passage à l’écrit (orthographe des mots/dysorthographie).

La rééducation est réalisée par l’orthophoniste.
L’ergothérapeute intervient dans un second temps, pour la réadaptation. Lorsque la lecture et le passage à l’écrit restent trop couteux, une compensation est possible par l’outil informatique.

L’ergothérapeute, en collaboration avec l’orthophoniste, évaluent les logiciels adaptés à mettre en place : synthèse vocale, dictée vocale, prédiction de mots, correcteur orthographique plus puissant... L’ergothérapeute initie ensuite, en séances, l’enfant à leur utilisation et à l’apprentissage de la frappe au clavier.

La dyspraxie :

Un trouble du comment faire.

L’enfant présente des difficultés de programmation et d’automatisation des gestes. L’enfant peut être en difficultés pour analyser l’espace et n’arrive pas à se constituer des « modèles tout prêt » des gestes complexes appris ; auxquels il nous suffit de penser pour enclencher toutes les séquences motrices pour faire l’activité (faire ses lacets, conduire…).

Un autre beau schéma

Les solutions :

L’ergothérapeute intervient dans la rééducation pour :

  • Aider l’enfant dans ses habiletés manuelles et ses gestes pour qu’ils soient plus précis, coordonnés.
  • Viser son autonomie et son indépendance
    • dans le quotidien : savoir faire seul ses lacets, s’habiller, couper lors du repas…
    • à l’école : lors de la manipulation des outils scolaires.
  • Aider l’enfant à un geste graphisme plus fluide et une écriture manuscrite plus lisible et rapide.
  • S’approprier des méthodes d’analyse spatiale pour se repérer sur une figure, s’organiser sur sa feuille…
  • L’aider à planifier des stratégies de construction en recherchant les étapes à suivre et les effectuer.

Nous intervenons aussi en réadaptation pour :

  • La préconisation de matériel facilitateur : ciseaux adaptés, règle à poignée, guides doigts, stylo…
  • L’utilisation de l’outil informatique : par l’apprentissage de la frappe au clavier et des logiciels adaptés.
  • L’aménagement du plan de travail en classe à domicile.

L’ergothérapeute est aussi présent pour accompagner les parents et l’équipe pédagogique dans un partenariat autour de l’enfant : pour expliquer les difficultés, proposer des aménagements et être à l’écoute des demandes de chacun.

Les TDA/H : Trouble Déficitaire le l’Attention avec ou sans Hyperactivité

L’enfant TDA/H est en difficulté pour se concentrer. On dit de lui qu’il est « tête en l’air », rêveur, ne retient pas ce qu’on lui dit et devoir lui « répéter 10fois », ne s’organise pas dans son travail, il commence une tâche sans la terminée…

L’enfant peut aussi présenter une hyperactivité, se traduisant par une agitation, un comportement impulsif : il se tortille sur sa chaise, parle beaucoup beaucoup, ne peut pas s’empêcher de manipuler tout ce qui est à portée de main…

Le neuropsychologue intervient en termes de rééducation en utilisant la remédiation cognitive.
Cette méthode vise à stimuler les fonctions déficitaires : d’attention et exécutives (inhibition, flexibilité mentale, planification).

L’ergothérapeute intervient de manière plus fonctionnelle dans le quotidien de l’enfant pour :

TDA/H
  • l’aider à la prise de conscience de ses troubles
  • l’aider à structurer le quotidien par la mise en place de routines :
    • organisation des journées, donner des repères temporels
    • apprendre à séquencer/découper les activités
    • guider les parents et l’équipe pédagogiques : boîte à concentration, tableau à points, jetons attribués selon les tâches attendues (motivation, comportement)...

Formée à la gestion mentale, j’utilise cette méthode en tant qu’ergothérapeute avec les enfants TDA/H. Cette méthode est basée sur la métacognition. C’est-à-dire qu’elle vise à comprendre le mode de fonctionnement cognitif ou «cérébral » de l’enfant et que lui en prenne conscience. L’enfant ayant pris conscience de ce qu’il l’aide ou au contraire le met en difficultés; il devient plus autonome dans les apprentissages.

Les séances sont là pour découvrir et soutenir son fonctionnement existant : trouver comment il fonctionne; et l’enrichisse par l’étayage de paramètres facilitants.

Troubles Envahissant du Développement (TED)

TED

Les TED sont des troubles qui apparaissent au cours du développement de l’enfant par un comportement atypique, inhabituel. L’enfant est en difficultés dans ses relations à l’autre, pour décrypter les attitudes, les expressions, les émotions…, et dans la communication pour engager, investir le dialogue.

Ces enfants sont en difficultés pour comprendre le monde et les personnes qui les entourent. Ces incompréhension sont sources d’angoisses et impactent les apprentissages (scolaires et du quotidien). L’adaptions et la structuration de leurs environnements est indispensable pour leur permettre d’entrer dans les apprentissages et accéder aux liens avec les autres.

Un accompagnement par plusieurs professionnels est important pour aborder

  • le langage et la communication (orthophoniste)
  • kes ciloétences cognitives (neuropsychologue, ergothérapeute)
  • la sensorialité et la motricité (psychomotricien, ergothérapeute)
  • l’autonomie et l’indépendance du quotidien et scolaire (ergothérapeute)

L’ergothérapeute intervient pour :

  • aider l’enfant à structurer et matérialiser l’espace et le temps
  • élaborer des routines et aider à préparer les changements (supports visuels)
  • aider au traitement des informations sensorielles et motrices
  • pouvoir réaliser seul les gestes du quotidien (lacets, habillage, toilettes)
  • les apprentissages scolaires :
    • en rééduquant le graphisme, l’écriture, la planification/l’organisation des activités, l’analyse et le repérage visuo-sptatial.
    • et en proposant des aménagements de matériel

Un travail pluridisciplinaire de lien avec les autres professionnels est nécessaire pour généraliser les apprentissages et permettre une cohérence des suivis.

Le soutien des parents et de l’équipe pédagogique est primordial pour expliquer, rendre compte des difficultés et soulager les apprentissages scolaires par des aménagements.

Troubles neuromoteurs

L’ergothérapie est centrée sur le développement et le maintien des capacités d’agir. Le jeu est très utilisé en séances avec les enfants, car ces derniers développent leurs acquisitions et apprentissages par ce biais.

Par le jeu

L’ergothérapeute intervient par exemple auprès d’enfants : polyhandicapés, paralysés cérébraux, présentant une maladie génétique, évolutive.

Stimuler les capacités motrices

L’ergothérapie en rééducation et en réadaptation vise à :

  • Stimuler les capacités motrices et sensorielles de l’enfant
  • Aider l’enfant à réaliser les activités du quotidien
  • Conseiller le choix d’aides techniques adaptées à ses besoins
  • Concevoir et fabriquer des attèles

Personnes agées

L’ergothérapeute en libéral : Pourquoi ? Comment ?

Des difficultés liées à l'âge

Pour quels motifs, difficultés ou pathologies intervient-il ? Et que fait-il ?

Des difficultés liées à l'age :

Lorsque la personne est en difficulté dans son autonomie, son indépendance pour réaliser certaines activités du quotidien ou se déplacer.

L’ergothérapeute propose alors des aides matérielles, techniques, des aménagements du logement pour faciliter le quotidien et rendre l’environnement plus sécurisant : par exemple enlimitant le risque de chute.

Des pathologies neurologiques et dégénératives :

Pour des pathologies comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, les Accidents Vasculaires Cérébraux…, l’ergothérapeute intervient pour entretenir les capacités des patients.

Accompagnement

Les séances ont pour objectif de

  • Stimuler les capacités cognitives : de mémoire, d’attention, retrouverdes repères spatiaux et temporels
  • Solliciter la motricité et l’équilibre
  • Conseiller l’acquisition d’aides techniques et d’aménagements du logement afin de permettre le maintien à domicile des personnes

Certains rhumatismes :

Qui affectent les mains, les doigts peuvent requérir l’intervention de l’ergothérapeute.

Difficultés liées au rhumastimse

L’ergothérapeute intervient pour :

  • Aider le patient à gérer et apaiser ses douleurs
  • Limiter les déformations par la réalisation d’orthèses
  • Préconiser des conseils : d’hygiène de vie, d’aides techniques, en réajustant les gestes du quotidien
  • Entretenir une motricité fonctionnelle, c’est à dire utile dans les activités du quotidien

Documents

Qu’est-ce que la dyspraxie, article co-écrit avec Adeline DOUZET neuropsychologue

Qu’est-ce que la dyspraxie ?

Dans la peau d’un enfant dyspraxique

Dans la peau d'un enfant dyspraxique
Atelier réalisé à l’université Lyon 1 dans le cadre de la journée Dys (le 4/10/2014)

L’outil informatique pour les DYS

L'outil informatique pour les DYS
Conférence organisée par Apedys à Bourg en Bresse (le 11/10/2014)

Guide des parents autour des troubles DYS

Guide des parents autour des troubles DYS

Liens

Associations

http://www.ffdys.com

Fédération Française des Dys. Elle regroupe les différentes associations spécialisées dans le domaine des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, en particulier la dyslexie, la dysphasie, la dyspraxie.

www.apedys.org / www.herault.apedys.org

Association des parents dyslexiques. Site ressource pour aider les parents, enseignants et professionnels autour de la dyslexie.

http://www.dyspraxies.fr

DFD : Dyspraxie France Dys est une association de parents et de professionnels agissant pour sensibiliser à ce qu’est la dyspraxie et accompagner, informer les familles.

http://www.tdah-france.fr

Association HyperSupers - TDAH France pour les déficits d'attention et l'hyperactivité.

www.autisme-france.fr

Autisme France, est une association de parents qui militent pour faire connaitre l’autisme

Sites pratiques

http://www.dyspraxie.info / http://www.dyspraxie34.info

Fédération DMF : Dyspraxique Mais Fantastique. Renseigne et informe sur la dyspraxie au quotidien et dans la scolarité.

www.cartablefantastique.fr

Site ressource pour les parents et les enseignants, pour adapter la scolarité d’enfant dyspraxique en proposant de multiples supports. Par exemple :

www.lespictogrammes.com

Réaliser des supports visuels pour aider à développer le langage, créer un scénario social, séquencer les activités. Ce site d’adresse à tous les enfants DYS et aux enfants présentant des TED.

Les pictogrammes

www.hoptoys.fr

Site de vente de matériel et de jeux adaptés pour toutes formes de handicap. Il permet de trouver du matériel scolaire spécifique tel que :

  • Règle croco (à poignée)
  • Time Timer
  • Stylo ergonomique
  • Guide doigt
La règle croco

Vidéos

Animation sur l’autisme : Mon Petit Frère de la Lune



Ou la vidéo

Animation sur la dyspraxie :



Ou la vidéo

Groupes Écriture

Les groupes se déroulent pendant les vacances scolaires. Ces temps sont propices aux jeux, à la détente, aux découvertes… Ainsi, les activités de groupes proposées sont ludiques, afin de préserver ce cadre de détente, tout en apprenant.

Un coup de pouce ! L’intensification des séances sur une courte période est rapportée comme efficace, par plusieurs thérapies de ce type réalisées au Québec, pionnier de l’ergothérapie.

L’intérêt d’être en groupe

Est d’apprendre différemment des séances habituelles et individuelles, notamment en rencontrant d’autres enfants et adolescents présentant aussi des difficultés dans les apprentissages. Cela leur permet de se sentir moins seul face et de voir comment les autres gèrent ou vivent avec leurs difficultés.

Le groupe dynamise et motive, à travers le jeu. Il crée l’amusement et la compétitivité. Cette émulation favorise l’investissement des outils et des exercices proposés.

En groupe, les enfants et les adolescents se retrouvent en situation pouvant ressembler plus ou moins au vécu scolaire. Ils généralisent et transposent alors plus facilement leurs acquis par la suite, ayant déjà vécu cette situation en se projetant au sein d’un groupe.

Pour qui ?

Le groupe d’écriture s’adresse aux enfants :

Pour quoi faire ?

Les enfants seront invités à expérimenter et vivre l’écriture. Cet atelier permet d’aborder différemment les lettres. Le but est d’automatiser les patrons ou dessins de lettre : en stimulant la représentation de chacun à travers différentes modalités sensitives, sonores, visuelles du tracé. La finalité est d’améliorer l’écriture : qu’elle soit plus régulière et plus fluide.

En pratique

Les groupes ont lieux au cabinet. Ils se déroulent sur 4 jours consécutifs durant 2h.

Les enfants sont au maximum 5 par groupe.

Ils sont invités à apporter leur trousse.

Groupes Ordinateur

Les groupes se déroulent pendant les vacances scolaires. Ces temps sont propices aux jeux, à la détente, aux découvertes… Ainsi, les activités de groupes proposées sont ludiques, afin de préserver ce cadre de détente, tout en apprenant.

Un coup de pouce ! L’intensification des séances sur une courte période est rapportée comme efficace, par plusieurs thérapies de ce type réalisées au Québec, pionnier de l’ergothérapie.

L’intérêt d’être en groupe :

Est d’apprendre différemment des séances habituelles et individuelles, notamment en rencontrant d’autres enfants et adolescents présentant aussi des difficultés dans les apprentissages. Cela permet de se sentir moins seul face à ses difficultés.

Le groupe dynamise et motive, à travers le jeu. Il crée l’amusement et la compétitivité. Cette émulation favorise l’investissement des outils et exercices proposées.

En groupe, les enfants et les adolescents se retrouvent en situation pouvant ressembler plus ou moins au vécu scolaire. Ils généralisent et transposent alors plus facilement leurs acquis par la suite. Ils investissent l’outil informatique, dans leur milieu scolaire habituel, ayant déjà vécu cette situation de confrontation au regard de l’autre. Ils peuvent ainsi se projeter plus facilement au sein d’un groupe.

Pour qui ?

Le groupe informatique s’adresse aux enfants :

Pour quoi faire ?

Cet atelier est une invitation à expérimenter l’ordinateur pour les novices comme un outil possible pour les soulager dans l’écriture en classe.

Cet atelier est une invitation, pour les plus expérimentés, à approfondir les notions connues et travaillées en séances individuelles et d’en découvrir de nouvelles.

En pratique

Les groupes ont lieux au cabinet. Ils se déroulent sur 4 jours consécutifs durant 2h.

Les enfants sont au maximum 5 par groupe.

Ils sont invités à apporter leur ordinateur.

Accessibilité

L’accessibilité est un point clé de l’indépendance et l’autonomie de la personne pour accéder aux espaces de vie qu’ils soient privés ou publics.

L’ergothérapeute intervient pour conseiller l’aménagement de l’environnement au sens large :

En évaluant la demande et les attentes du projet envisagé : par un état des lieux de l’ensemble du site concerné.
En élaborant un cahier des charges des aménagements et matériaux adaptés aux différents types de handicap.
En accompagnant la réalisation du projet (suivi de chantier), en collaboration avec les artisans.

La loi du 11 février 2005 évoque l’accessibilité aux lieux et bâtiments recevant du public pour les personnes présentant un handicap.
C’est à dire l’accessibilité « de tous », soit pour tous types de handicap.
C’est à dire l’accessibilité « à tout », soit rendre les déplacements possibles dans chaque lieu tel que la voirie, les transports, les structures intérieures comme extérieures.

En évaluant les capacités et les difficultés de la personne.
En analysant l’environnement de la personne et ses habitudes de vie.
En proposant des aménagements (habitation, extérieur…) et des aides techniques adaptées aux besoins.
En réalisant des essais de matériel.
En accompagnant la réalisation du projet en collaboration avec les artisans.

Contact

Veuillez laisser vos coordonnées, ainsi que la raison de votre contact.




LogoErgo